L'école : Egalité filles-garçons

Le Comité 3E : une égalité « en droit, devoir et dignité »

 

En 2015, le Vice-Rectorat de la Nouvelle-Calédonie met en place une instance inédite, le Comité 3E (Education à l’Egalité à l’Ecole), piloté par la référente académique «Egalité filles-garçons».

Voir les actualités du rectorat ici : https://www.ac-noumea.nc/spip.php?rubrique384

Le principe de l’équité est le fil conducteur de la politique éducative de la Nouvelle-Calédonie.

Une politique éducative inclusive et égalitaire, réaffirmée par le Projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie (PENC) : la prise en compte de l’égalité entre les filles et les garçons figure parmi les priorités du plan d’actions triennal, décliné dans la Charte d’application de la délibération n° 106 du 15 janvier 2016 relative à l’avenir de l’école calédonienne. 

Kids playing

 

Aujourd’hui intégré dans la réforme des programmes de l’école primaire, il est co-présidé par la membre du gouvernement en charge du secteur des violences intrafamiliales et par le Vice- Recteur, Directeur Général des Enseignements.

 

Enfants studieux
« La puissance est apprise : « le parcours des garçons est différent de celui des filles. Dès la naissance, il est plus valorisant d’être de sexe masculin ; d’ailleurs, dans certains pays, on se débarrasse encore des petites filles à la naissance. Pour beaucoup, la masculinité, c’est la capacité de s’imposer de défendre ses droits, d’être brave et fort. Cela se passe sur le terrain du pouvoir de la domination, de la possession et du contrôle. La société prépare les garçons à occuper un rôle dominant … Ces hommes que les stéréotypes culturels continuent à décrire comme forts, puissants, solides, ne se sentent pas à la hauteur face à une société qui leur demande toujours plus ».
 
Frédéric Matwies – extraits de l’ouvrage « Il y avait un monstre en moi – témoignage d’un ex-mari violent » – édition Michalon – 2011.

 

 

Droits des enfants

 

Le 20 novembre marque l'anniversaire de l'adoption de la Convention relative aux droits de l'enfant par l'Organisation des Nations unies (ONU).

Chaque année, les équipes éducatives sont encouragées à mener des actions, adaptées à l'âge et au niveau de scolarité des élèves, visant à faciliter la compréhension par ces derniers des dispositions de la Convention relative aux droits de l'enfant et à développer avec eux une réflexion sur les sujets évoqués.
L'accent peut être mis en particulier sur la protection des enfants et adolescents contre toutes les formes de violence. Lien eduscol.

Climat scolaire et prévention des violences

Le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a arrêté un plan d'actions de prévention qui se décline tout au long de l'année sur l'ensemble des territoires afin de combattre toutes formes de violence et de discrimination à l'école.

Je pleure

Carte d'information des contacts des professionnels et lieux d'écoute en Nouvelle-Calédonie
pour les enfants victimes ou témoins de violences.

Cette carte est diffusée dans tous les établissements scolaires et structures jeunesse de la Nouvelle-Calédonie

Fiche d'information des contacts des professionnels et lieux d'écoute pour les enfants victimes ou témoins de violences

 

pdf icon Télécharger cette carte

 

 

 

Les élèves s'engagent

Retrouvez ici les ressources 3E du vice-rectorat : https://www.ac-noumea.nc/spip.php?rubrique387

Dessin Eleane

La jeune fille au coeur arc en ciel.
Tableau créé par Eleane, élève de cinquième au Collège Raymond Vauthier de Poindimie

 

Exposition scolaire

Tous égaux en Droit, Devoir et Dignité, agissons contre l'homophobie » a été inaugurée le 21 mai.
 

17 mai - Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie

La prévention des manifestations de l’homophobie et de la transphobie « ordinaires » dans les établissements scolaires est une absolue nécessité pour assurer un climat scolaire serein pour tous. Il s'agit de faire acquérir à tous les élèves le principe de l’égale dignité des personnes.

Repli sur soi, échec scolaire, décrochage scolaire sont des conséquences connues de l’homophobie et de la transphobie. L’institution scolaire se doit de lutter contre l’isolement des élèves.

Célébrée le 17 mai, la Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie est l'occasion de renforcer davantage la lutte contre toutes formes de discriminations.

Le Comité 3E s'engage contre toutes les formes de discriminations .

Rappel: 

Au sein de l'établissement scolaire, l'élève peut s'adresser en toute confiance aux éducateurs et professionnels de la santé.

Un vade-mecum est également à la disposition des éducateurs.

https://eduscol.education.fr/1593/agir-l-ecole-contre-les-lgbtphobies

Isabelle Champmoreau a échangé avec les élèves qui ont travaillé sur le projet.
 

Court métrage stop aux violences faites aux femmes LGN

Film réalisé par les élèves de "prépa santé-social"' du Lycée du Grand Nouméa et diffusé lors de la Restitution du Grenelle contre les violences conjugales de Nouvelle-Calédonie

 

Cry in silence

Réalisé par Emma LARTHOMAS
Danseuse : Manon ADELE - Danseur : Romain NEIMBO
Chorégraphie : Lou GOUARIN

Vidéo 1 réalisée par les BTS SP3S2

A l'occasion de la journée du 25 novembre 2020, et dans le cadre d'un voyage pédagogique, afin de tester le support conçu sur les thèmes des violences faites aux femmes et les inégalités homme femme

Vidéo 2 réalisée par les BTS SP3S2

A l'occasion de la journée du 25 novembre 2020, et dans le cadre d'un voyage pédagogique, afin de tester le support conçu sur les thèmes des violences faites aux femmes et les inégalités homme femme